Pas cool

“Ils ne sont pas qu’un chiffre”. L’hommage poignant aux victimes de la tuerie de Garissa.

By  | 

Suite aux tristes évènements survenus au Kenya, des familles et amis de victimes, ainsi que des internautes, ont commencé à partager des photos des étudiants tués au cours de l’attaque de l’université de Garissa, la plus grande attaque terroriste qu’ait connu le pays en 17 ans. Publiées sur le réseau social Twitter avec le hashtag #147notjustanumber (“#147 pas qu’un chiffre”) et #theyhavenames (“Ils portent un nom”), ces photos sont là pour mettre un visage et un nom sur les étudiants morts sous les balles des Shebab. On ne peut qu’applaudir cette initiative lancée par l’activiste kenyane Ory Okolloh Mwangi.

Solomon Oludo, un soldat des forces de défense du Kenya. 
Doreen ‘Specialrose’ Gakii
Mary Muchiri Shee
Ruth Esiromo
Tonie Wangu
Isaac Kosgey
Lydia Melody Obondi
Erick Ondari Nyabuto
Dadly Mose
Elizabeth Nyangarora
Jeff Macharia
Tobias

En un an et demi, 350 personnes ont été froidement assassinées au Kenya dans les attentats des Shebab. Le tout, hélas, dans une relative indifférence médiatique que beaucoup d’internautes africains dénoncent, à juste titre. #JeSuisKenyan. 

À SUIVRE : Il est le cerveau de la pire attaque qu’ait connu le Kenya depuis 17 ans. Cliquez ici >>

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply