Pas cool

Il est le cerveau de la pire attaque qu’ait connu le Kenya depuis 17 ans

By  | 

Les autorités du Kenya ont identifié le cerveau derrière l’attaque de l’université de Garissa, dans le nord-est du Kenya. Cette attaque a coûté la vie à 148 personnes, dont 142 étudiants. L’homme derrière cette attaque, la plus meurtrière qu’ait connu le Kenya en 17 ans, se fait appeler Mohamed Mohamud, Mohamed Kuno, Cheikh Mahamad, Dulyadin ou encore Gamadhere.

La police a mis à prix la tête de Mohamed Kuno pour 20 millions de shillings kenyans, soit environ 200 000 euros.

image1
source

Quatre hommes masqués qui obéiraient aux ordres de Mohamed Kuno ont fait irruption dans l’université de Garissa, prenant en otage les élèves. Ils en sont sortis morts, après avoir tué 148 personnes et blessé 80. D’après les témoins, les terroristes ciblaient les non-musulmans.

Attention, l’image de la page suivante montrant l’attaque de l’université de Garissa est choquante >>

L’attaque de l’université de Garissa est la plus sanglante qu’ait connu le Kenya depuis celle perpétrée par Al-Qaïda contre l’ambassade américaine en 1998.

attack
source

Cela fait depuis décembre 2014 que Mohamed Kuno est en fuite, soit depuis le moment où les autorités le considèrent comme un terroriste.

image2
source

Mohamed Kuno était enseignant dans une école coranique à Garissa, entre 1997 à 2000.

kuno2
source

Puis, il aurait vécu en Somalie à l’époque des tribunaux islamiques qui souhaitaient instaurer la charia dans le pays.

Il est le chef des miliciens islamistes d’Al Chabaab dans la région de Juba en Somalie. Cette région est frontalière avec le Kenya. 

image4
source

Il a revendiqué l’attaque d’un bus qui se rendait à Nairobi. Lors de cette attaque du 22 novembre 2014, 28 non-musulmans avaient été identifiés parmi 60 passagers, puis assassinés.  

image5
source

De même, en décembre 2014, 36 ouvriers d’une carrière avaient été tués par balles et d’autres décapités lors d’une attaque du groupe islamiste.

Pour rappel, les militants d’Al-Shabaab sont également responsables de l’attaque sanglante du centre commercial Westgate au Kenya en 2013, au cours de laquelle 67 personnes avaient trouvé la mort. 

westgae
source

À SUIVRE : Une petite ville du sud de la France au centre du djihadisme. Cliquez ici >>

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply