Succès

Le gouvernement sénégalais investit 27 milliards de francs CFA pour la construction d’une centrale photovoltaïque

Le Sénégal a signé une convention pour la construction d’une centrale photovoltaïque de 30 MW – la plus grande de l’Afrique de l’Ouest – à Santhiou Mékhé dans la commune de Méouane.

Conséquence d’un accord conjoint entre le fonds souverain d’investissements stratégiques (FONSIS), MERIDIAM, et SENERGY PV SA, les travaux de construction de cette centrale s’inscrivent parfaitement dans la vision du gouvernement de parvenir à maîtriser la dépendance énergétique du pays. C’est un projet qui offre un double avantage. Il permettra, en effet, d’avoir non seulement une énergie peu polluante, mais aussi de l’avoir à moindre coût. C’est ce que Issa Dione, Directeur des grands projets de production et des énergies renouvelables au SENELEC, explique aux micros de la télévision sénégalaise :

« Les jalons que nous venons de poser vont prendre ces deux axes. D’abord une énergie bon marché à 65 francs le kWh au moment où le fût lourd est autour de 80 francs, mais également une énergie peu polluante ».

L’autonomisation énergétique, une priorité gouvernementale

Depuis quelques années, le Sénégal fait des efforts en vue de garantir une certaine autonomisation du pays en matière énergétique. C’est d’ailleurs dans cette veine que s’inscrit ‘‘ la nouvelle politique énergétique ’’ révélée par Macky Sall, président de la République sénégalaise, lors de la session du Conseil des ministres du 26 juillet 2012 tenue à Diourbel.

En effet, la vision du président et de son gouvernement est de parvenir à construire « un secteur énergétique performant et assurant une parfaite disponibilité de l’énergie au moindre coût possible et garantissant un accès universel aux services énergétiques modernes dans le respect des principes d’acceptabilité sociale et environnementale ». La construction de la centrale photovoltaïque de Santhiou Mékhé n’est donc que le prolongement de cette vision du gouvernement sénégalais.

D’un coût global de 27 milliards de francs CFA, les travaux de construction de la centrale sont prévus pour démarrer dès le mois de février, et la mise en service est prévue pour décembre 2016.

Il faut souligner que le Sénégal à l’instar d’autres pays africains tels le Kenya ou encore le Maroc, s’investit véritablement ces dernières années dans l’énergie solaire et les énergies renouvelables, afin de satisfaire les besoins de leurs populations et d’accroître la productivité des entreprises et des administrations.

À SUIVRE : Le chanteur Akon apporte l’électricité à des millions d’Africains.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply