Succès

Parti de rien, cet étudiant nigérian investit dans le marché des actions et devient riche

By  | 

Elijah Oyefeso est un jeune londonien d’origine nigériane qui a raté ses études universitaires, mais qui gagne désormais des dizaines de milliers d’euros chaque mois en travaillant à peine une heure par jour. Il exerce comme trader indépendant et il devient riche en pariant sur les marchés boursiers.

Un jeune homme issu des quartiers populaires

Elijah Oyefeso est né dans le quartier populaire de Campbell, au sud de Londres. Sa mère a immigré très jeune depuis l’Afrique de l’Ouest.

« À son arrivée, elle ne devait avoir que 133 euros en poche » raconte-t-il

À la fin de ses études secondaires, Elijah s’inscrit à l’université de Buckingham pour suivre des études en gestion. Cependant, il investit la bourse et le prêt qui lui ont été accordés sur des actions boursières. Au bout de 9 mois, il gagne déjà des milliers de livres sterling tous les mois. Mais alors qu’il s’enrichit avec son activité de trader, il s’éloigne de son quartier d’enfance car il suscite de la jalousie dans le voisinage. Il ne compte plus aucun ami à Campbell.

{adinserter CNP5}

Sa réussite

Elijah Oyefeso déclare qu’aujourd’hui :

« Un bon mois [je] gagne entre 93 000 et 106 000 euros […], et un mauvais mois, [je] gagne au moins 39 000 euros. »

Sa méthode se base sur un gros travail quotidien, mais sans suivre le cours de la bourse à la seconde. Après une analyse approfondie, il programme l’achat automatique d’actions. Récemment, il est apparu dans un reportage sur la chaîne anglaise 4 dans l’émission Channel 4’s Rich Kids Go Shopping, et tout le monde a pu constater comment il gagnait 1 330 euros en moins de 15 minutes.

Elijah réside dans un appartement qu’il paye 6 650 euros/mois et qui est situé dans un quartier luxueux de Londres. Il possède une magnifique Lamborghini (valorisée à plus de 200 000 euros) et porte des vêtements et des bijoux de prestige. C’est d’ailleurs un accident qu’il a lui-même provoqué dans son parking privé entre sa Lamborghini et sa Bentley (80 000 euros) qui a fait parler de lui dans la presse. Les réparations des ses deux véhicules lui ont coûté plus de 73 000 euros.

Un centre de formation

Malgré cette situation, Elijah garde la tête froide, c’est d’ailleurs l’une des bases de sa réussite.

« Le jour où vous perdez, il faut savoir s’arrêter. Il ne faut pas insister […], comme dans toute chose, il y a des jours sans. Quand vous gagnez beaucoup, il faut aussi savoir s’arrêter »

Afin de faire profiter les autres de son savoir, Elijah a ouvert son propre centre de formation. Les 5 premières sessions sont gratuites, mais après les étudiants doivent payer 142 euros par mois pour avoir accès au savoir du jeune trader. Actuellement le projet d’Elijah est la construction d’une maison en Afrique pour sa mère. Elle lui coûtera 100 000 euros.

À SUIVRE : Les africains ultra-riches s’arrachent l’immobilier de luxe à Londres.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply