Pas cool

Les survivants de Boko Haram en proie à une crise alimentaire

By  | 

Depuis que l’armée nigériane a repoussé les militants de Boko Haram du nord-est du pays, environ 1,5 millions de personnes qui avaient quitté les lieux, ont commencé à rentrer à la maison. Parmi ces gens, plusieurs milliers pourraient faire face à de graves pénuries alimentaires.

refugee

source

Les choses reprennent peu à peu leur cours dans le nord-est du pays, dans la province de Borno. Il y a quelques temps encore, Boko Haram y faisait régner la terreur, forçant de nombreuses personnes à l’exil. Alors que certains exilés prennent le chemin du retour, les séquelles de la prise de contrôle de la région par Boko Haram, demeurent.

“Les personnes qui reviennent dans la région sont en grande difficulté. Il y a une crise alimentaire. Les gens sont malades mais il n’y a pas d’hôpital…pas de légumes, pas de citrons, pas de bananes…Nous ne sommes pas près de retourner aux champs car nos machines ont été brulées ou saisies.” a expliqué Sini T-Kwagga, un responsable local, à l’agence Reuters. 

Ancien bastion de Boko Haram, la ville de Mubi connaît une seconde vie. Les banques y sont toujours fermées mais les gens s’y rendent pour acheter de la nourriture. Mais l’une des routes qui mènent à Mubi sera bloquée le mois prochain pour la saison des pluies. De plus, de nombreux ponts ont été détruits par Boko Haram, rendant la circulation très difficile.

mubi

source

Beaucoup d’agriculteurs ont peur de retourner dans les champs en raison des nombreuses mines artisanales posées par les hommes de Boko Haram pour défendre leurs territoires. La semaine dernière, des agriculteurs ont été blessés lors de l’explosion d’une mine dans un champs.

mines

source

A SUIVRE : L’armée du Nigéria sauve 300 des griffes de Boko Haram

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply