Actualités

Casablanca Finance City devient la première place financière d’Afrique

Par  | 

Nouveau changement dans le paysage financier africain : la place financière marocaine, Casablanca Finance City (CFC), se positionne dorénavant en tête des places financières du continent, détrônant Johannesburg en terme de compétitivité et d’attractivité.

À l’origine de cette information, le dernier classement de Global financial centres index (GFCI), un indice de référence des centres financiers internationaux qui étudie l’évolution de la compétitivité des centres financiers. À l’échelle mondiale, CFC occupe la 33ème position, devançant des places de renoms comme Doha, Amsterdam, Stockholm, Riyad ou Moscou. Elle réalise un bond de 11 places par rapport au dernier classement. Une belle prouesse pour un centre qui souffle cette année sa cinquième bougie.

Critères de sélection

Le GFCI se base sur un critère principal pour établir son classement : la compétitivité. Pour se faire, les analystes vont croiser deux types de données, la première est l’index de compétitivité qui agrège 105 indices provenant des résultats d’enquêtes établis par des institutions internationales comme l’ONU, la Banque Mondiale, le WEF, ou de l’OCDE. La seconde provient des résultats d’évaluations de professionnels du secteur financier qui doivent répondre à un questionnaire comparatif qui évalue les places financières entre elles.

Rôle du CFC

La place casablancaise, créée en 2010, est le produit d’un partenariat public-privé. Elle ambitionne de se mettre au service du développement de l’Afrique, en particulier, des pays de la région d’Afrique du nord, de l’ouest et centrale, en attirant une centaine de multinationales qui ont choisi de piloter leurs projets en Afrique depuis Casablanca. Parmi les multinationales ayant obtenu le statut CFC, on peut citer des géants comme Bank of China, Ford, AIG, BNP Paribas, Abraaj ou encore Boston Consulting Group.

Un positionnement fort

Si CFC a réussi à s’imposer dans le paysage financier continental et mondial, c’est en partie du à la bonne santé économique du Maroc et aux efforts que le royaume réalise pour attirer d’avantage d’investisseurs en Afrique. Une réussite que, Said Ibrahimi, CEO de Casablanca Finance City, commente avec optimisme :

« Heureux que CFC,  née de la vision et la volonté de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, aie réussi aujourd’hui à prendre la tête des places financières africaines. Cela confirme la justesse du positionnement adopté et nous encourage à travailler davantage pour améliorer notre offre en permanence  pour faire de CFC une place financière régionale reconnue sur le plan international» a-t-il souligné. 

Ce classement va certainement impacter positivement l’attractivité de Casablanca Finance City (CFC) auprès des investisseurs institutionnels. À noter qu’à l’échelle mondiale, les trois premières Places financières reviennent à Londres, New York et Singapour.

À SUIVRE: Le Maroc élu meilleure destination romantique en Afrique et au Moyen Orient.

Recevez nos articles par email


You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply