Succès

Kayoola, le premier bus à énergie solaire en Afrique

Par  | 

C’est le 16 février que le département d’ingénierie de l’université de Makerere et la société publique Kiira Motors Corporation (KMC) présenteront Kayoola, le premier bus à énergie solaire d’Afrique. Bien que ce véhicule soit toujours dans la phase du prototype, il suscite de grands espoirs auprès de la population locale, grâce notamment au faible impact qu’il a sur l’environnement. Il pourrait rapidement entrer en phase de production et de commercialisation.

L’histoire d’un ingénieur

La conception du premier bus à énergie solaire d’Afrique doit beaucoup à Junior Africa, un jeune ingénieur issu d’une famille modeste vivant dans une zone rurale. Brillant étudiant passionné par l’énergie électrique, Junior a été admis dans la prestigieuse université de Makere en Ouganda pour y suivre un cursus sur l’application des énergies propres dans le secteur automobile. Il est l’un des principaux artisans de la réalisation de cet autobus solaire.

Un bus propre

Le prototype qui va être présenté au public peut accueillir jusqu’à 37 passagers. De couleur blanche, il est équipé d’un rack de panneaux solaires qui est fixé sur son toit. L’énergie alimente un moteur électrique totalement silencieux et qui n’émet pas de particules nocives. Il dispose d’une autonomie de 80 km, toutefois il peut aussi être rechargé grâce à un branchement électrique. Après avoir subi une dernière série de réglages, le Kayoola devrait passer en phase de production puis de commercialisation. Il deviendra alors le premier autobus à énergie solaire fabriqué en Afrique.

Une société publique à la pointe

Bien que les recherches aient été menées par le département de l’université, c’est l’entreprise KMC qui en est la propriétaire. Cette société publique s’appuie sur son étroite relation avec le département universitaire pour développer certaines gammes de véhicules. KMC a déjà sorti deux concepts de véhicules, la Kiira EV (deux places) et la Kiira Smack (une berline). Les dirigeants de l’entreprise sont actuellement en train de travailler sur la mise en place d’une usine de production à Jinja, dans la partie orientale du pays. Bien que les avantages écologiques du Kayoola soient indiscutables, l’estimation des coûts de production reste élevée. Les investisseurs attendent certainement une amélioration de ce côté-là, même si un autobus à énergie solaire permet de réaliser de grosses économies dans la consommation d’essence.

À SUIVRE : Le Maroc accueille la plus grande centrale solaire à miroirs du monde.

Recevez nos articles par email


You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply