Musique

Une Sénégalaise de 26 ans ouvre le premier centre de danse urbaine dans son pays

By  | 

Mariama est une jeune Sénégalaise de 26 ans. Journaliste politique de formation, elle est passionnée de danse depuis le bas âge. En 2013, après un an de réflexion, Mariama ouvre The Dance Hall. Il s’agit du premier centre de danse urbaine au Sénégal.

Le déclic

De retour au Sénégal après ses études supérieures, Mariama réalise qu’il n’existe pas de structure de danse au Sénégal. Se lâcher, danser pour se détendre étaient impossible.

1471248_372481146231519_1682300643_n

source

{adinserter CNP5}

« Il n’y avait aucune structure pour accueillir ce besoin et j’ai trouvé ça surprenant pour un pays comme le Sénégal où la culture pourtant joue un rôle central. Je me suis alors dit que c’était peut-être à moi de le faire » livre-t-elle.

 

Mariama décide d’ouvrir un centre de danse où Monsieur tout-le-monde peut apprendre à danser et en même temps s’amuser. The Dance Hall signifie littéralement “l’endroit où l’on danse”. Et c’est en même temps un clin d’œil à son style de danse favori : la dancehall, un style de musique jamaïcain.

Screen Shot 2015-04-27 at 12.41.13 AM

source : youtube

Une montée en puissance dans la sous-région

The Dance Hall a pour ambition de devenir une entité de renom au niveau national et international en terme d’apprentissage de la danse pour les amateurs. Selon Mariama, il est important de présenter les instructeurs de son école de danse comme les meilleurs de la sous-région, et de leur permettre de rayonner au niveau international. D’ici 5 ans, elle espère ouvrir une deuxième école de danse dans un autre pays d’Afrique, et organiser des événements de danse d’envergure internationale.

1238268_559215580891407_440502365071153619_n

source

Le Motherland Urban Dance Camp

L’équipe de The Dance Hall prépare la Motherland Urban Dance Camp (Camp de Danse Urbaine de la Patrie). Cet évènement sera le premier du genre. Ce camp de danse sera spécialisé en danses urbaines afro (Azonto, Coupé Décalé, Ndombolo, Ndem, etc), et s’étalera sur deux semaines (du 9 au 23 août 2015). L’évènement regroupera des instructeurs originaires du Gabon, du Ghana, du Congo, du Sénégal et de la Côte d’Ivoire.

Entre temps, découvrez la vidéo des danses africaines de A à Z 

À SUIVRE : 10 personnes âgées qui dansent mieux que vous. Cet homme s’attendait à tout sauf à ça. Cliquez ici >>

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply