Culture

10 chanteurs au succès éphémère. Mais où sont-ils donc passés ?

L’univers musical est souvent sans pitié. Un artiste peut sortir de l’anonymat du jour au lendemain et connaître la gloire grâce à un morceau qui ravit la planète toute entière et le lendemain retomber dans le néant. Certains comme Beyoncé, Drake, Johnny Hallyday ou encore Céline Dion ont su trouver la recette miracle pour produire régulièrement des chansons à succès. D’autres ont connu un succès comparable à une étoile filante disparaissant rapidement dans le firmament.

1. Tracy Chapman

Avec son premier album intitulé simplement Tracy Chapman, vendu à plus de 5 millions d’exemplaires en seulement un an, elle remporte le grammy de la révélation de l’année. La chanson Fast Car issue de cet album est, d’après le magazine américain Rolling Stone, classée parmi les 500 meilleures chansons de tous les temps. Son deuxième album nommé Crossroads connaît un succès bien moindre. Tout comme son troisième album. Elle ne fait ensuite que de rares apparitions sur scène et dans les émissions télé américaines les plus populaires.

2. Doc Gynéco

En 1996, Bruno Beausir, alias Doc Gynéco, fait un carton avec son album Première consultation, dont les titres Vanessa, Nirvana ou Viens voir le docteur deviennent rapidement des morceaux cultes. Mais le succès quitte le rappeur originaire de Clichy, car tous les albums qu’il produit par la suite n’ont pas le même succès. Lors des élections présidentielles, il affiche son soutien au candidat Nicolas Sarkozy, ce qui lui vaut les moqueries de nombre de ses collègues rappeurs.

3. Las ketchup

Le souvenir de ces trois jeunes filles dans un bar sur la plage chantant « Asereje ja deje, dejebe tu dejebe, deseri iowa… » est encore bien présent. Malgré un refrain ne voulant absolument rien dire, la chanson se vend à 7 millions d’exemplaires ! Le tube se répand comme une trainée de poudre aux quatre coins du globe, notamment grâce à la chorégraphie culte du clip. Il occupe la première place des hit-parades dans pas moins de vingt-six pays. Les Las Ketchup disparaissent ensuite de la scène internationale jusqu’à leur défaite au concours Eurovision de la chanson 2006. Après cela, elles tombent complètement dans l’oubli.

4. Kamini

Voilà un artiste à qui le succès a éclaté au visage comme une bulle de savon. Son tube Marly-Gomont s’écoule comme des petits pains avec près de 380 000 exemplaires vendus. Il est pendant 4 semaines numéro un du classement Top Singles France. Malheureusement, tous les efforts de Kamini pour rester au sommet restent vains et il retourne assez rapidement dans l’ombre. Aujourd’hui, il espère percer pour de bon et durer en tant qu’humoriste. Une nouvelle carrière où il se consacre pour le moment à l’écriture de son spectacle Il faut que je vous explique.

5. Yannick

Impossible de rater Yannick M’Bolo dans les années 2000 avec son tube Ces soirées-là. En boîte ou lors de fêtes, les DJ s’en servent alors pour enflammer la piste et faire monter l’ambiance. Le tube fait partie pendant plusieurs semaines des meilleurs tubes dans plusieurs pays et se classe même numéro 1 des ventes en France avec plus de 1,5 million d’exemplaires vendus. Le chanteur sombre ensuite progressivement dans l’oubli. Il rate son come-back en 2008-2009 et disparaît.

6. Patrick Hernandez

Patrick Hernandez a eu le génie de s’inspirer d’anciennes chansons à succès de plusieurs pays pour produire Born to Be Alive. Une chanson qui devient l’un des plus grands tubes disco de tous les temps. Le titre connaît en effet un succès titanesque avec l’une de ses versions remixées. Titre certifié disque d’or dans plus d’une cinquantaine de pays avec plus de 25 millions de disques écoulés. Ne parvenant cependant pas à rééditer cet exploit avec ses autres titres, Patrick Hernandez estime plus sage de prendre sa retraite artistique. Aujourd’hui encore, Born to Be Alive demeure aux États-Unis le troisième tube le plus vendu.

7. Lou Bega

Vingt semaines durant, son titre Mambo No. 5 est resté au sommet du Top Singles : une première ! Il fait également partie des plus gros tubes des années 90 en France. Par la suite, Lou essaye de prolonger son succès grâce au titre Gentleman issu de son deuxième album. Un titre qui a malheureusement fait un grand flop. Depuis, sa carrière est comparable à une montagne russe. Peut-être qu’avec son nouvel album A Little Bit of 80s, aux tendances de retour vers le passé, il parviendra à revenir sur le devant de la scène.

8. Carl Douglas

Le chanteur jamaïcain a connu son moment de gloire pendant les années 70 grâce à son tube Kung Fu Fighting, titre hommage aux films de kung-fu. Cette chanson, en tête des classements aux États-Unis et en Grande-Bretagne à l’époque, restera son unique chef-d’œuvre. Carl Douglas a depuis complètement disparu de la circulation.

9. Los del Río

La Macarena voit le jour en 1993. Antonio Romero Monge et Rafael Ruiz réussissent ensuite un coup de maître en 1995. En effet, ils reprennent la chanson, mais en y associant cette fois quelques pas de danse fun et surtout faciles à reproduire inventés par la chorégraphe américaine Mia Frye. Le succès est alors immédiat pour cette chanson qui séduit le public et occupe dans plus de dix pays la première place des hits. Ce sera malheureusement le seul véritable succès du groupe.

10. Psy

Psy explose le compteur de YouTube avec son oeuvre Gangnam Style. La chanson génère plus de deux milliards de vues sur YouTube, un record jamais atteint auparavant. Difficile de reproduire un tel succès pour le chanteur sud-coréen En effet, son single Gentleman et sa collaboration avec le célèbre rappeur Snoop Dogg n’ont pu égaler le triomphe du phénomène Gangnam Style. Aujourd’hui, Psy est loin de la scène musicale. Mais peut-être concocte-t-il une autre « bombe », avec l’espoir de faire à nouveau un carton !

À SUIVRE : Reconnaîtrez-vous ces 13 frères et soeurs de célébrités ?

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply