Techno

La société SpaceX du milliardaire américain Elon Musk réussit un exploit inédit

By  | 

La société SpaceX a fait reatterrir le premier étage de sa fusée orbitale, la Falcon 9. Cette prouesse technologique permet d’envisager des économies importantes dans l’envoi de matériel de tout type dans l’espace. Mais le concept de la fusée réutilisable est-il réellement une bonne idée ?

Un exploit inédit

C’est la première fois que l’on parvient à faire revenir sur terre le premier étage d’une fusée orbitale d’une manière qui permet d’envisager sa réutilisation. La fusée Falcon 9 s’est d’abord envolée à plus de 200 km pour larguer le module qui contenait 11 microsatellites de communication de la compagnie Orbcomm. Puis, la fusée, réduite à son premier étage, celui qui contient le moteur de lancement, a réenclenché son moteur pour revenir sur Terre. Elle s’est ainsi posée à la verticale, non loin de sa base de lancement.

Pour, Elon Musk, le PDG de SpaceX, il s’agit « d’un moment révolutionnaire ». Selon lui cet exploit inédit dans l’aventure spatiale revient à :

« lancer un crayon à papier par-dessus l’Empire State Building et à le faire atterrir sur sa gomme, dans une boîte à chaussure, au beau milieu d’une tempête. »

{adinserter CNP5}

La portée technologique et économique

La possibilité de récupérer la partie la plus importante et la plus onéreuse dans la fabrication des fusées constitue un apport majeur dans l’aventure astronautique et dans celle des vols spatiaux. Ce module représente entre 30 et 50 % du coût total de la fusée. Or, à chaque nouveau vol, il faut une nouvelle fusée, car jusqu’à cet exploit de SpaceX, on ne savait pas comment les récupérer. Elton Musk a souvent imagé cette situation en disant que c’est comme si on devait jeter les avions après chaque vol. En créant la fusée réutilisable, la société SpaceX veut faire baisser le prix de ses lanceurs en limitant la facture au frais de carburant et de maintenance.

L’intérêt des clients

Toutefois, dans un secteur où les clients privilégient la sécurité des satellites et du matériel qu’ils mettent en orbite, le gain économique n’est pas toujours un critère primordial. De plus, avoir parfaitement réussi à faire revenir l’étage le plus important de la fusée ne veut pas dire que ce module est réutilisable. Des travaux de maintenance et de remise à niveau sont sans doute nécessaires. À combien s’élèvent ces sommes ? On sait que chaque vol de la navette spatiale américaine coûte 450 millions de dollars, alors qu’une fusée Falcon 9 ne coûte que 55 millions. Si l’exploit technique est indiscutable, son bénéfice économique reste à démontrer. Il n’en reste pas moins vrai que cette notion de fusée réutilisable dessine les contours de l’industrie aérospatiale.

Créée en 2002, la société américaine SpaceX est la propriété d’Elton Musk. Elle est installée à Hawthorne, en Californie. C’est l’une des deux seules sociétés privées qui bénéficient d’un contrat avec la NASA dans le cadre du projet de la Station spatiale internationale. Grâce à ses principaux produits, la fusée Falcon 9, les moteurs Merlin et le vaisseau cargo Dragon, elle participe à la construction et au ravitaillement de la station.

À SUIVRE : Voici les 10 avions les plus rapides du monde.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply