Actualités

Un naufrage en Libye fait au moins 105 morts

Après le naufrage d’une embarcation au large de la Libye jeudi, au moins 105 migrants morts ont été récupérés et 198 personnes ont été sauvées d’après le journal Américain New York Times. Jeudi, une embarcation a échoué au large de la ville portuaire de Zouara, située à environ 160 km à l’ouest de la capitale libyenne, avec environ 300 migrants à son bord. Le bilan est de 105 morts selon le New York Times. Ce vendredi, Mohammed al-Masrati, un porte-parole du croissant rouge a déclaré que “198 personnes ont été secourues” et qu’ “il y a toujours des disparus, des dizaines, mais on ne connaît pas leur nombre”.

Les secours mobilisent des bateaux de pêches

Un responsable des garde-côtes libyens avait annoncé jeudi que “les personnes qui ont été secourues et celles dont les corps ont été repêchés viennent toutes de pays africains”. Basé à Tripoli, il avait ajouté que les “garde-côtes poursuivaient leurs opérations de secours qui s’intensifieront (vendredi) matin”. Leurs moyens sont très limités et les embarcations utilisées se résument à des bateaux de pêche.

{adinserter CNP5}

Les départs de clandestins s’intensifient

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, les migrations se multiplient sur les 1 770 km de côtes libyennes. Les deux gouvernements rivaux et les violences quotidiennes en Libye ne font que faciliter le travail des passeurs. Chaque semaine, des migrants provenant de zones de conflit tentent d’atteindre l’île italienne de Lampedusa.

L’arrêt de l’opération « Mare Nostrum »

Depuis 2013, l’Italie a lancé cette opération avec cinq navires militaires dotés d’hélicoptères et de 900 soldats pour un coût annuel de 9 millions d’Euros. Elle avait permis de sauver 150 000 migrants de la noyade et d’arrêter 350 passeurs.

En novembre 2014, cette opération a été relayée par l’opération « Triton », conjointe de l’Europe. Une opération qui nécessite un budget de 3 millions d’euros par mois en 2015. Pour l’agence européenne Frontex, chargée des frontières extérieures de l’espace Schengen, cet apport s’ajoute à son budget qui passe désormais à 114 millions d’euros cette année.

Depuis le début de l’année 2015, plus de 300 000 migrants ont traversé la mer Méditerranée. Sur ce nombre de migrants, 2 500 sont morts en mer, dont 700 lors du naufrage du chalutier le 18 avril. Un drame qui ne cesse de s’intensifier et qui pourrait encore causer la mort de nombreuses personnes.

À SUIVRE : Explosion de l’immigration clandestine, Khadafi avait-il raison ?

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply