Sport

Le Nigéria conserve son titre de Champion du Monde de Football des moins de 17 ans

By  | 

Le Nigéria a remporté la finale de la Coupe du Monde de football des moins de 17 ans en battant le Mali sur le score de 2-0. Cette victoire permet au Nigéria de conserver son titre et de confirmer sa suprématie internationale dans cette compétition organisée sous l’égide de la FIFA.

Une finale passionnante

La finale de la Coupe du Monde de football des moins de 17 ans qui a opposé le Nigéria et le Mali a tenu toutes ses promesses. Quand Oliver Michael, l’arbitre anglais de cette rencontre a sifflé le début du match, la tension était palpable dans le stade Sausalito de Vina del Mar, au Chili. Tous les spécialistes prévoient un match intense entre ces deux équipes qui se connaissent bien et qui se sont rencontrées à plusieurs reprises.

Cette fois-ci, ce sont les Golden Eagles qui ont fait parler leur remarquable capacité offensive et leur génie créatif en inscrivant les deux seuls buts de la rencontre pour battre les champions d’Afrique en titre.

source

source

{adinserter CNP5}

Le fil du match

Durant toute la première mi-temps, les deux équipes ont fait jeu égal. Pourtant, dès les premières minutes, le Nigéria a disposé d’une réelle opportunité d’ouvrir la marque en raison d’un pénalty sifflé à la suite d’une main de Siaka Bagayoko Chato dans sa surface de réparation. Mais Samuel Diarra, le gardien malien, a détourné le tir d’Osinachi Ebere et finalement, à la fin de première mi-temps, le tableau d’affichage marque toujours le score nul de 0-0.

Dès le début de la seconde mi-temps, Samuel Diarra démontre une nouvelle fois ses qualités en éloignant un tir d’Osimhen. Il a donc fallu attendre la 56ème minute pour voir le milieu de terrain Chinedu Madueke s’échapper dans son couloir et servir un centre millimétré à Victor Osimhen, ce dernier plaçant un tir aussi puissant qu’instantané, contre lequel Samuel Diarra ne peut rien faire. Trois minutes plus tard, c’est Funsho Bamgboye qui trompet le gardien malien après que celui-ci ait raté sa relance. Malgré une fin de match palpitante où les Maliens ont tenté le tout pour le tout, le score en est resté là.

Une moisson de récompenses

Le Nigéria est un habitué de cette compétition qu’il a remporté à 5 reprises. Il a gagné la toute première édition, en 1985, puis celles de 1993, de 2007 et de 2013.

Lors de cette 16ème édition, le Nigéria est donc venu défendre au Chili sa couronne obtenue deux ans plus tôt dans les Émirats Arabes Unis. Ce contrat a été parfaitement rempli et on doit y ajouter une moisson de récompenses individuelles. Kelechi Nwakali, le capitaine de l’équipe, a reçu le Ballon d’Or qui distingue le meilleur joueur du tournoi ; avec ses 10 buts inscrits, Victor Osimhen remporte le Soulier d’Or et il reçoit également le Ballon d’Argent qui le distingue comme étant le deuxième meilleur joueur du tournoi. Nwakali a également reçu le Soulier de bronze. Quant au gardien malien, Samuel Diarra, il a été élu meilleur goal de la compétition.

Avec ce cinquième titre de champion du monde de football des moins de 17 ans, le Nigéria établit un record qu’il sera difficile d’égaler.

[interaction id=”564196fdf6c9d2ed1d3eb3be”]

Regardez le résumé du match dans la vidéo ci-dessous :

https://dai.ly/x3cy98a

À SUIVRE : Pour Yaya Touré, les joueurs africains se contentent de peu.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply