Santé

Facebook, Twitter et une App Android : autant de remparts contre le virus Ébola au Nigéria

By  | 

Quand le Nigéria a été touché par la crise du virus Ébola, des professionnels du monde de la santé se sont armés de téléphones portables et d’une application Android pour diminuer le temps de réponse de déclaration des symptômes du virus.

virus ebola

L’application – ainsi que la majorité des téléphones portable- a été deployée par eHealth & Information Systems Nigeria, une ONG basée en Californie, qui opère dans la ville de Kano, au nord du pays.

eh

Un groupe de volontaire dénommé “Alerte Ébola” utilise Facebook et Twitter pour éduquer les Nigérians sur la maladie. Enfin, la branche nigérianne de Google organise des séances d’entraînement pour apprendre aux journalistes à utiliser Google Trends (un indicateur des tendances des recherches Google) pour identifier les questions que les gens se posent le plus au sujet d’Ébola.

L’application mobile a permis de ramener le temps de déclaration de la maladie de 12 heures à 6 heures, puis à 3 heures et fonctionne quasiment en temps réel à l’heure actuelle.  Auparavant, la déclaration se faisait en remplissant un formulaire.

Comme le souligne Adam Thompson, le PDG de eHealth & Information Systems, “chaque seconde compte” dans la lutte contre l’Ébola.

ebo

Après deux mois de campagne, durant lesquels 800 personnes qui ont été en contact avec des gens contaminés par le virus, les autorités du Nigéria se veulent rassurantes et affirment avoir contenu l’épidémie. Le Ministère de la Santé devrait d’ailleurs faire une déclaration officielle au cours du Sommet de l’Organisation Mondiale de la Santé le 20 Octobre 2014.

Alors que le virus a déjà tué plus de 3400 personnes dans toute l’Afrique de l’Ouest, le Nigéria a réussi à réduire le taux de mortalité de la maladie de 90% à 40%. Ainsi sur les 19 cas avérés d’Ébola, 12 ont pu être guéris.

tablet

De plus, on a équipé les techniciens de laboratoires de tablettes afin de conduire des tests, de scanner les résultats et de les envoyer aux centres d’urgence. Pendant ce temps, les équipes sur le terrain reçoivent un texto qui les informe des résultats.

Enfin, un numéro spécial a été mis en place par le gouvernement pour répondre à des appels portant sur l’Ébola. Ce numéro reçoit 600 coups de fil par jour. Enfin, le site ebolaalert.org a reçu plus de 4 millions de visiteurs en Août et les pages Facebook et Twitter correspondantes ont plus de 30,000 fans.

Un exemple à suivre !

Découvrez également les précautions à prendre si vous habitez dans un pays touché par le virus. 

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply