Actualités

Au Mali, l’attaque d’un hôtel par un commando armé fait 15 morts

Sept semaines après la signature d’un « accord de paix et de réconciliation » avec les mouvements rebelles du Nord Mali, un commando armé s’en est pris à un hôtel de Sévaré, dans le centre du pays. Quinze personnes ont été tuées dont cinq preneurs d’otages selon les communiqués du gouvernement malien et de l’ONU parus hier.

Vendredi, vers 5h du matin, des assaillants non identifiés ont fait irruption à l’hôtel Byblos de Sévaré. Les assaillants ont été délogés dans la nuit de vendredi à samedi par les forces armées maliennes. Dans le dernier communiqué, le gouvernement malien affirme que ce bilan définitif comprend cinq soldats des Fama et cinq contractuels de Minusma, la Mission de l’ONU, tués lors de l’attaque.

Sept suspects arrêtés et quatre otages libérés

Les forces maliennes, qui comptent dans leurs rangs huit blessés, ont arrêté sept suspects. L’armée malienne, appuyée par les forces françaises, a libéré, lors de son intervention dans la nuit de vendredi à l’hôtel Byblos, quatre otages qui sont en bonne santé.

{adinserter CNP5}

Une attaque non revendiquée

Le gouvernement malien a annoncé que des enquêtes étaient en cours, en relation avec la Minusma et d’autres partenaires. L’objectif est de déterminer les facteurs liés à cette attaque et à son dénouement. Selon l’AFP, de très forts soupçons pèsent sur le Front de Libération du Macina (FLM).

« Un groupe terroriste qui tient à faire parler de lui par tous les moyens.»

Pour ceux qui l’ignorent, le Macina est une appellation courante d’une partie du centre du Mali. Le FLM est apparu au début de l’année 2015, et est présenté comme un groupe radical allié à Ansar Dine, dirigé par Iyad Ag Ghali. Ansar Dine constitue l’une des organisations djihadistes liées à Al-Qaïda. Entre 2012 et 2013, cette organisation a contrôlé le nord du Mali pendant environ dix mois. Le FLM a revendiqué de nombreuses attaques visant en particulier les forces armées dans la région du Macina.

Une source militaire malienne a indiqué à l’AFP que le FLM était “un groupe terroriste qui tient à faire parler de lui par tous les moyens.”

À SUIVRE : Le Mali : seulement 17,99% de réussite au baccalauréat.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply