CAN 2017

Suite au retour d’Adebayor, le Togo est-il toujours dans une mauvaise passe ?

Par  | 

Le match nul entre le Togo et la Tunisie complique sérieusement les affaires des deux équipes. Malgré le retour d’Adebayor en équipe nationale, à la fin de cette nouvelle journée de matchs qualificatifs comptant pour la CAN 2017, l’avenir du Togo dans cette compétition reste incertain.

Le retour d’Adebayor en équipe nationale

Annoncé avec la plus grande énergie, le retour d’Adebayor laissait présager un tout autre résultat. L’attaquant de 32 ans s’était retiré de la sélection nationale depuis plusieurs mois. Sa dernière participation remontait au mois de juin 2015, quand le Togo avait battu le Libéria par 2-1. Avant cette date, Adebayor avait décliné plusieurs convocations au prétexte que « la pagaille » régnait dans la fédération.

L’attaquant trentenaire, qui joue dorénavant avec Crystal Palace en Premier League, avait refusé sa convocation pour le match aller contre la Tunisie et qui s’est soldé par la défaite du Togo (ce vendredi 25 mars, par 1 à 0). Pour ce match retour à Lomé, Adebayor avait trouvé un point d’accord avec la Fédération et c’est avec le brassard de capitaine qu’Adebayor est donc entré sur le terrain. Mais le système défensif mis en place par Henryk Kasperzack, le sélectionneur de la Tunisie, a parfaitement fonctionné. La star togolaise a été totalement muselée et n’a jamais vraiment pesé sur la rencontre.

Les choses deviennent plus claires

Après cette série de matchs qualificatifs pour la CAN 2017, les choses s’éclaircissent pour beaucoup d’équipes africaines. Que ce soit parce que la qualification est désormais acquise – c’est le cas du Maroc -, ou parce qu’à l’inverse, les chances d’être présent au Gabon s’éloignent de plus en plus. Dans le groupe A, le match nul entre le Togo et la Tunisie (0-0) sonne comme un mauvais présage pour les deux équipes car le Libéria en a profité pour se saisir de la première place du groupe avec 2 points d’avance sur ses deux challengers. Ce nouveau leader pose une belle option sur sa qualification. La Tunisie bénéficie néanmoins d’un meilleur goal average que le Togo. Cette différence risque de coûter cher aux Éperviers du Togo.

Il faudra donc attendre les 2 derniers matchs de ces phases qualificatifs (le 3 juin et le 2 septembre) pour savoir qui des Éperviers ou des Aigles de Carthage sauvera sa peau.

À SUIVRE : Emmanuel Adebayor dévoile sa collection de montres à 612 000 euros. 

 

Recevez nos articles par email

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *