Sport

Dominique Saatenang, le moine Shaolin venu du Cameroun

Par  | 

Dominique Saatenang, ce Camerounais né dans le village de Bafou au Cameroun, a brillé dans le football jusqu’à l’âge de 10 ans avant de complètement changer de centre d’intérêt pour se consacrer entièrement aux arts martiaux. Son père n’approuve pas son choix au début, car il veut que Dominique brille dans le football pour jouer plus tard dans un grand club européen. Mais la vocation de Dominique est tout autre et il emploie tous les moyens pour atteindre le but qu’il s’est fixé : devenir un expert en Wushu. Tour d’horizon sur la vie de ce Camerounais surnommé l’Aigle Noir, le Chinois noir ou encore le Bruce Lee Africain.

Inspiré par un film

À 8 ans, Dominique adore jouer au foot et fait même partie de l’équipe de son école. Il devient, à 10 ans, le capitaine de cette équipe, mais son destin a brusquement changé. Après avoir vu pour la première fois le film de Bruce Lee intitulé « Opération Dragon », l’intérêt pour les arts martiaux naît en lui. Malgré les pressions exercées par sa famille surtout par son père qui préfère le voir évoluer dans le monde du football, Dominique Saatenang ne renonce pas à son rêve et commence à pratiquer le Wushu. Il intègre par la suite l’école des « Tigres noirs » et se nourrit de l’espoir d’aller en Chine un jour afin d’y poursuivre la pratique des arts martiaux.

{adinserter CNP5}

Un Shaolin africain

Après avoir décroché une maîtrise en gestion, il créé sa propre société et réussit dans les affaires. Afin de concrétiser son rêve d’aller en Chine, il met en vente sa société et une fois en Chine, il intègre quelques écoles de Wushu. Après quelques mois passés dans ce pays, il fait la rencontre de Shi Yongxin, le chef spirituel du temple de Shaolin. Cette rencontre a changé sa vie et c’est ainsi qu’il devient le premier Africain à intégrer le Monastère de Shaolin, ce célèbre temple de kung-fu qui s’érige sur le mont Song. Dominique étudie le Wushu pendant 4 ans dans ce temple où se sont entrainés les plus grands maîtres de Wushu de tous les temps.

Shaolin “Black and White”

Après les années passées au temple de Shaolin, il entre à l’Université des Sports de Beijing et obtient un diplôme en Wushu. Il revêt aujourd’hui le titre d’expert en Wushu et occupe le rôle de juge et arbitre mondial durant les tournois internationaux. Il est également membre du Temple de Shaolin de la 34e génération et porte le nom de Shi Yan Mai. En 2006, il décroche deux médailles d’argent au Championnat du monde de Wushu. La même année, il obtient l’or, mais cette fois-ci, au Festival International de Wushu à Hong Kong.

Dominique Saatenang brille dans le Wushu et porte haut le fanion du Cameroun dans les sports de haut niveau. Aujourd’hui, il est à la fois businessman et professeur de Wushu. Il a même créé sa propre troupe d’artistes Wushu baptisés Shaolin Black and White en 2012. Ce groupe lui permet de partager sa passion pour les arts martiaux avec le monde entier.

À SUIVRE : Époustouflant : à 7 ans elle maitrise parfaitement les arts martiaux

Recevez nos articles par email


You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply