Santé

Le mois prochain, Facebook ouvrira son premier bureau en Afrique

By  | 

Facebook a annoncé l’ouverture d’un bureau à Johannesburg, en Afrique du Sud, le premier en Afrique sud-Saharienne. L’Afrique représente un marché immense pour le géant américain.

L’Amérique du Nord compte environ 500 millions d’habitants. 67% d’entre eux sont sur Facebook. L’Afrique compte plus d’un milliard d’habitants et seuls 120 millions,  soit 12% sont sur Facebook.

Le nouveau bureau sera dirigé par Nunu Ntshingila, 51 ans, ancienne présidente de l’agence de marketing Ogilvy & Mather en Afrique du Sud.

Facebook embauchera 25 personnes pour démarrer.

“C’est d’ici que viendront notre prochain milliard d’utilisateurs. On ne peut pas manquer cette occasion. L’Afrique est importante.” a commenté Nicola Mendelsohn, la Vice Président de Faceobok pour l’Europe, le Moyen Orient et l’Afrique.

Il y a encore de grands efforts à faire pour améliorer l’accès à l’internet. De plus, le coût de la data est souvent très élevé en Afrique. C’est pourquoi Facebook a formé un partenariat avec des opérateurs téléphoniques pour offrir Internet.org, un service qui permet d’accéder à Facebook gratuitement dans de nombreux pays. Bientôt, Facebook lancera Facebook Lite, une application à faible consommation en bande passante, permettant ainsi de surfer sur Facebook à moindre coût. Dans un premier temps, Facebook se concentrera sur les plus gros marchés : le Kenya, le Nigéria et l’Afrique du Sud. Viendront ensuite le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Tanzanie, le Rwanda, l’Ouganda, la Zambie, le Mozambique et l’Éthiopie.

À SUIVRE : 6 réseaux sociaux “100% made in Africa”

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply