Sport

Benzema ne sera pas sélectionné pour l’Euro 2016

By  | 

La décision tant attendue est tombée. La Fédération Française de Football (FFF) a indiqué que Karim Benzema, le meilleur buteur en activité de l’équipe nationale n’était pas sélectionnable pour l’Euro 2016 qui se déroulera en France. Les partisans et les opposants de cette sanction n’ont pas tardé à s’exprimer.

L’affaire de la vidéo de Valbuena

La non-sélection de Benzema à l’Euro 2016 est liée à ce que l’on appelle « l’affaire de la sex-tape ». Petit rappel de cette étrange histoire. Tout débute en juin 2015 quand Mathieu Valbuena, l’un des titulaires indiscutables de l’équipe de France (EDF) est l’objet d’un chantage. Des inconnus lui réclament 100 000 euros pour la non-diffusion d’une vidéo intime où il apparait avec sa compagne. Le joueur dépose une plainte.

La Police Judiciaire de Versailles qui est en charge du dossier va mener une longue et discrète enquête qui conduira à l’arrestation des maîtres chanteurs. Ils découvrent que ces personnes ont d’étroites relations avec le frère de Karim Benzema et que ce dernier pourrait avoir joué un rôle malveillant contre Valbuena. Le 4 novembre, Benzema est convoqué par la police. Il est placé en garde à vue puis il est mis en examen pour « complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit puni d’au moins cinq ans d’emprisonnement, en l’espèce le chantage ».

Puni de sélection nationale

Depuis le 10 décembre 2015, Benzema est donc écarté de l’EDF. Noël Le Graët, le président de la FFF, a révélé que cette mise à l’écart perdurerait « jusqu’à ce que la situation évolue ». Soit la justice exonère Benzema, soit Valbuena retire sa plainte. Aucune de ces deux options ne s’est matérialisée jusqu’à ce jour.

Or, à l’approche de la date officielle de la divulgation de la liste des joueurs qui seraient retenus pour participer à l’Euro 2016, la FFF devait donner sa décision finale. C’est donc chose faite depuis hier. Benzema reste non-sélectionnable et il ne portera donc pas le maillot bleu durant cette grande compétition qui se déroule pourtant en France.

Une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

Depuis plusieurs semaines, les commentateurs sportifs donnent leur avis sur ce thème. Ceux qui défendent la sélection de Benzema rappellent que c’est un excellent buteur, que c’est un très bon passeur, qu’il est incontournable au Real Madrid et même qu’au niveau judiciaire, il est seulement mis en examen et qu’il n’a pas été déclaré coupable.

Les opposants rappellent que si Benzema brille dans le club merengue, il connaît de longues périodes sans marquer avec l’équipe de France, qu’il a une attitude nonchalante, qu’il n’a pas de bonnes relations avec l’ensemble des joueurs de l’EDF et surtout… qu’en quelques mois de nouvelles têtes sont apparues et qu’elles apportent plein de bonnes choses dont le public ne veut plus se passer.

Une génération promise à un bel avenir

Cette nouvelle génération, dont beaucoup prédisent qu’elle va « casser la baraque », a sans doute commencé à se dessiner lors du Mondial 2014 au Brésil. Des joueurs comme Varane, Pogba ou Griezman se sont installés à leur poste et depuis ils enchaînent les excellentes performances. Peu à peu, des petits nouveaux sont apparus. C’est ainsi que lors de ses deux derniers matchs, l’EDF a présenté un visage totalement renouvelé.

N’Golo Kanté, le milieu de terrain de Leicester n’a que 24 ans. Il a la double nationalité française et malienne. Il a marqué un but lors de sa première sélection nationale et il fait partie des 10 joueurs qui peuvent remporter le titre de meilleur joueur de la Premier League. Leicester occupe la première place du championnat anglais.

Anthony Martial n’a que 21 ans, mais le Martiniquais est devenu une pièce centrale de Manchester United. Il est souvent présenté comme le futur Thierry Henry de l’EDF.

Kingsley Coman n’a pas encore 20 ans et il affole déjà tous les compteurs. Au Bayern Munich, Pep Guardiola l’aligne à tous les matches. Il a marqué un but superbe lors de sa dernière sélection nationale.

Et puis en dehors de ses nouvelles pousses, on a vu avec plaisir le retour d’anciennes gloires comme Gignac, dit « le Mexicain », et des prétendants qui ont enfin trouvé leur place comme Dimitri Payet.

L’EDF a enfin une âme

Pour tous les experts, il est évident que l’EDF dispose désormais d’un très grand groupe de joueurs. Chacun d’eux peut légitimement prétendre à la sélection nationale. Les places sont chères, ce qui est une nouveauté, car il y a encore quelques semaines, on pensait que la France n’avait plus de potentiel. Cette nouvelle équipe de France semble être dotée d’une nouvelle mentalité. Une mentalité plus fraîche, plus chaleureuse, plus humble, plus travailleuse et surtout plus agressive sur le terrain. Le public semble déjà acquis à cette nouvelle équipe. On apprécie sa nouvelle âme.

La question désormais est de savoir si l’EDF a réellement les moyens de se passer des services de Benzema lors des grands rendez-vous. L’Euro 2016 se déroule en France du 10 juin au 10 juillet.

[interaction id=”570fc46e1de2251249bd0ad3″]

À SUIVRE : 8 qualités de Zidane qui manquent à l’Équipe de France.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply