CAN 2017

Claude Le Roy devient l’entraîneur du Togo 

Par  | 

Claude Le Roy a été nommé entraîneur de l’équipe nationale du Togo. Il est chargé de qualifier le Togo pour la CAN 2017, une compétition dans laquelle le pays est très mal engagé. Les résultats actuels des Éperviers induisent une élimination probable. Afin d’être présent lors des phases finales qui se joueront au Congo entre le 21 janvier et le 12 février 2017, Claude Le Roy va devoir agir vite et bien.

Claude Le Roy, une solution dans l’urgence

Ce nouveau contrat, qui lie la Fédération Togolaise de Football et le célèbre technicien français de 68 ans, court jusqu’à la CAN 2019. Néanmoins, en football, les perspectives à long terme ne sont pas habituelles. C’est plutôt l’incertitude qui domine. Tom Saintfiet, le prédécesseur de Claude Le Roy, peut le confirmer, lui dont le contrat devait se terminer en 2017. Le Belge de 43 ans a été limogé en raison des mauvais résultats actuels du Togo. Troisième de sa poule, derrière le Libéria et la Tunisie, le Togo doit impérativement remporter ses deux derniers matchs pour se qualifier pour les phases finales de la CAN 2017. La nomination de Claude Le Roy est donc une solution dans l’urgence.

Le Sorcier Blanc, un choix judicieux

C’est sans doute un choix judicieux, car Claude Le Roy est un véritable expert du football africain et un spécialiste des différentes compétitions continentales. En tant qu’entraîneur du Cameroun, il a remporté le Coupe UDEAC (1986 et 1987) et la CAN 1988. L’année suivante, il devient entraîneur de l’équipe du Sénégal. Il occupe ce poste jusqu’en 1992. Le Sénégal, pays organisateur de la CAN 1992 est éliminé par le Cameroun en quart de finales.

De 1994 à 2004, en dehors d’une courte parenthèse au Cameroun (1998), la carrière de Claude Le Roy navigue entre des postes de directeur sportif, de commentateur et d’entraîneur dans des clubs, français, chinois ou anglais.

Mais dès 2004, il retrouve l’Afrique et même le Moyen-Orient. Il sera tour à tour entraîneur sélectionneur de l’équipe nationale de la République Démocratique du Congo (de 2004 à 2006, puis de 2011 à 2013), du Ghana (de 2006 à 2008), d’Oman (entre 2008 et 11), de la Syrie (2011) puis du Congo (de 2013 à 2015).

En raison d’un palmarès plutôt flatteur, Claude Le Roy est surnommé le Sorcier Blanc par les supporteurs africains.

Le Roy a toujours réussi à qualifier les équipes dont il s’ est occupé pour les phases finales de la CAN. Néanmoins, avec le Togo, il va affronter un challenge majeur et il va devoir trouver des solutions rapidement. Il pourra s’appuyer sur sa grande expérience et sur sa profonde connaissance des joueurs actuels.

À SUIVRE : Suite au retour d’Adebayor, le Togo est-il toujours dans une mauvaise passe ?

Recevez nos articles par email


You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply