Santé

Le succès de Cross Dakar City, le jeu dont le héros est un mendiant

Par  | 

Cross Dakar City (trad. en français Traverser la Ville de Dakar) est un jeu sur mobile qui connaît un grand succès. Le joueur y tient le rôle de Mamadou, un jeune mendiant qui traverse la ville de Dakar afin de retrouver ses parents biologiques.

Différents paysages et défis

Pour atteindre son but, Mamadou doit passer une série de 16 niveaux dont chacun représente un défi particulier. Le jeune mendiant doit traverser des routes tout en évitant des voitures. Il remonte des rivières en utilisant des pirogues et emprunte des rails en évitant les trains ou s’enfoncer dans une forêt sans sauter sur une mine. Bien que chacune des toiles de fond soient très différentes, elles sont toutes inspirées de la ville de Dakar. Dans ce jeu conçu pour les téléphones mobiles, on remarque des bus, des taxis, un petit train bleu, des pirogues et des charrettes.

Le quotidien des Talibés

Outre son aspect divertissant, ce jeu permet de sensibiliser les joueurs à la dure réalité de la vie quotidienne des talibés. On compte plus de 50 000 de ces jeunes mendiants au Sénégal. Dans le jeu, les chances de survie de Mamadou sont quasiment nulles, même pour une seule journée. Pour passer d’un niveau à un autre, Mamadou doit donc faire très attention. Heureusement, chaque cadeau ou don qu’il reçoit lui donne davantage de force pour accomplir son périple. Un peu comme dans la vraie vie…

Un jeu vidéo qui se développe

L’application est disponible sur iOS et Android. On peut la télécharger gratuitement sur App Store et Play Store. Ce jeu a été développé en langage C++ avec le moteur de jeux open source Cocos2d-x. Son créateur est Ousseynou Khadim Bèye, un ingénieur en informatique de l’École supérieure polytechnique de Dakar (ESP) qui est aussi ingénieur généraliste de l’École centrale de Lyon (ECL). Avec ce jeu, Ousseynou a de multiples objectifs. À court terme, il va continuer à améliorer la performance du jeu. À moyen terme, il souhaite que Cross Dakar City devienne un jeu en 3D et que sa popularité soit mise à profit pour aider les talibés. Il espère également que le succès du jeu se traduira par la création d’une communauté sénégalaise autour du développement des jeux vidéo sur les plateformes mobiles. Enfin à plus long terme, il aspire à fonder une société de développement de jeux vidéo à Dakar.

Depuis sa création, le jeu a été téléchargé plus de 50 000 fois. Il est inscrit comme finaliste au prix des Meilleurs Jeux activistes en Ligne dans la catégorie « Tech for Good ».

À SUIVRE : Un Kényan créé le premier jeu vidéo en 3D africain.

Recevez nos articles par email


You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply