Actualités

Ce que l’ont sait de l’attaque de l’hôtel Nord-Sud de Bamako 

Par  | 

Le lundi 21 mars, au moins un groupe de terroristes ont tenté de prendre d’assaut un hôtel de grand standing de Bamako. Selon les dernières informations publiées par le site Reuters, les assaillants ont été repoussés et ils ne sont donc pas parvenus à entrer dans l’enceinte de l’hôtel. Toujours selon Reuters, l’un des deux assaillants a été abattu.

Des motivations inconnues pour l’instant

L’hôtel Nord-Sud appartient au groupe Azalaï. Il est situé dans le quartier très prisé de ACI 2000. La majorité des expatriés résident dans cette zone. On y trouve de nombreuses ambassades, notamment celle des États-Unis ainsi que les bureaux des Nations Unies. L’hôtel Nord-Sud accueille actuellement 600 militaires instructeurs de la Mission de formation de l’Union européenne au Mali (EUTM). Même si les motivations de ces terroristes sont actuellement inconnues, on imagine que c’est cette dernière organisation qui était visée.

La police militaire intervient

Selon des sources policières, les terroristes sont parvenus à passer un premier point de contrôle de ce quartier chic et très surveillé. Au moment de passer le second point de contrôle, lequel est situé dans la rue qui mène à l’hôtel Nord-Sud, ils ont été identifiés comme une menace potentielle. Repoussés par la police militaire, les deux terroristes ont alors ouvert le feu. Les militaires ont immédiatement répondu. L’échange de coups de feu aurait débuté vers 18 h 40, heure locale. L’un des deux assaillants aurait été abattu dès le début des échanges. Ceux-ci ont duré près de 30 minutes, car un assaillant serait parvenu à se replier dans un chantier en construction. Selon certaines sources, il est possible qu’un troisième homme ait participé à cette tentative de prise d’assaut et il serait activement recherché.

Immédiatement la Brigade anticriminelle, la police et la garde nationale se sont déployées dans le quartier. La Mission de l’ONU au Mali a dépêché ses hommes et ses véhicules blindés. On a retrouvé sur l’assaillant tué, une arme automatique ainsi qu’un sac qui contiendrait des explosifs.

Cette nouvelle attaque dans la capitale malienne intervient 4 mois après celle de l’hôtel Radisson Blu qui se trouve à quelques centaines de mètres. Rappelons que le 20 novembre 2015, l’attaque du groupe terroriste Al-Mourabitoune s’était soldée par la mort de 22 personnes dans l’hôtel Radisson de Bamako.

À SUIVRE : Boko Haram déscolarise 1 million d’enfants.

Recevez nos articles par email


You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply