Culture

7 logements insolites à découvrir sur AirBnB au Maroc

Par  | 

En l’espace de quelques années seulement, AirBnB est parvenu à séduire des millions de personnes à la recherche d’un logement abordable chez l’habitant, ce qui a changé considérablement le paysage de l’hôtellerie et suscité parfois quelques mécontentements chez les professionnels du secteur. Au Maroc, l’une des premières destinations touristiques en Afrique, AirBnB est indétrônable. On compte plus de 10.000 logements dans le royaume chérifien, et de plus en plus de touristes préfèrent le luxe des petits riads intimistes à l’extravagance des hôtels de rêves. L’engouement pour ce site de réservation a amené quelques particuliers à proposer des locations insolites pour se différencier de la concurrence. Découvrez ces locations qui suscitent la curiosité de nombreux vacanciers.

Des villas sur pilotis – Bouznika

Situé entre Casablanca et Rabat, dans la région de Bouznika, en bordure de l’océan Atlantique, cette résidence ultramarine est une véritable prouesse architecturale : elle comprend des villas et des appartements sur l’eau pour le grand plaisir de ses clients qui peuvent se baigner, pécher, ou bronzer sur son ponton ou sur sa petite plage de sable privée. Plusieurs villas de cette résidence de luxe sont proposées sur AirBnB à partir de 400 euros la nuit !

Un séjour sous une tente — Tensift El Haouz 

Ces tentes du désert sont aménagées pour faire profiter de la vue sur les montages de l’Atlas et les nuits étoilées. Nichée pas loin de l’oued de Tensift, cette location offre un maximum de confort en pleine nature.

Un séjour dans une Barque – Imessouane 

Le petit village d’Imessouane est devenu au fil des années un haut lieu pour les sports nautiques et un rendez-vous incontournable des amateurs des randonnée. L’un des habitants de ce village de pêcheurs propose de vous loger dans des barques bien équipées et spécialement conçues pour ceux qui aiment le dépaysement, l’odeur de la mer et le son des vagues. Une expérience atypique pour 24 euros seulement par nuit.

Une chambre dans un arbre – Douar Samra Tammamert

Avez-vous déjà rêvé de dormir dans une cabane en bois perchée en haut d’un arbre ? Pour une centaine d’euros par nuit, vous pouvez vivre cette expérience non loin de Marrakech. L’hôte vous propose un hébergement dans une cabane entièrement conçue en bois, une Treehouse à mi-chemin entre élégance scandinave et chaleur des maisons berbères.

source

Recevez nos articles par email. Déjà 50,000 inscrits !

source

Loger dans une maison troglodyte – Bhalil-Fés

Au cœur d’un village troglodyte classé au patrimoine national, cette maison « grotte » est réalisée dans la pure tradition berbère. A seulement 24km au sud de Fès, la villa troglodyte propose une terrasse surplombant le village qui offre une superbe vue sur l’Atlas et sur les champs d’oliviers.

Dormir dans une caravane – Aourir

Pourquoi ne pas essayer de passer quelques nuits dans une roulotte en bois, en couple ou seul, dans le magnifique village d’Aourir ? Cette caravane est construite derrière le jardin privé du propriétaire et ne manque d’aucun équipement de base : lit double, douche et terrasse avec vue sur la mer.

Une maison d’hôte avec chambres thématiques –route de L’Ourika

Cette somptueuse maison d’hôte vers la route de l’Ourika, à quelques kilomètres de Marrakech, propose des chambres thématiques qui s’imprègnent des matériaux locaux. Pensée autour du bien-être et de l’énergie positive, la villa est construite à base de matériaux naturels aux propriétés énergisantes.

L’une des chambres, par exemple, est décorée avec la pierre de l’Ourika, une pierre emblématique de la région de l’Atlas. Les chambres de Jnan Lotf, qui ont toutes une vue sur l’Atlas, le jardin et la piscine, rendent hommage aux richesses naturelles de la région : Terre d’Ourika, Crystal de gypse, Cèdr’Atlas, Gal’Art, Ethna.

À SUIVRE : Village d’artistes à Marrakech, le “Jardin Rouge” est un laboratoire de créativité.

Recevez nos articles par email


You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply