Sport

C’est le club de foot africain qui a la plus grande valeur marchande

C’est sans frémir qu’on peut se permettre d’affirmer que le « Tout Puissant Mazembe » est le club de football d’excellence du continent africain. La finale de la Coupe du monde des clubs, perdue en 2010 face à l’Inter de Milan du grand Samuel Eto’o, nourrit toujours les espoirs de voir une nouvelle fois un club africain atteindre les sommets du football mondial.

Tout Puissant… depuis longtemps

Ce sont les missionnaires bénédictins de Lubumbashi (à l’époque Elisabethville) qui ont créé le club en 1939 afin de diversifier les activités ludiques des jeunes élèves, et l’ont nommé FC Saint Georges. Ce n’est que plus tard que le FC Saint Georges est baptisé Tout Puissant Englebert, puis Tout Puissant Mazembe (corbeaux en Kiswahili). L’année même de sa création, le club, affilié à la première division de la Fédération royale des Associations sportives indigènes (FRASI), occupe la troisième place du championnat saisonnier. En 1966, sous la dénomination de Englebert FC, l’équipe remporte à la fois le championnat national, la Coupe du Katanga et la Coupe du Congo. Les deux années suivantes, le TP Mazembe est vainqueur de la Coupe d’Afrique des clubs champions dont il est également finaliste en 1969 et en 1970.

Le TP Mazembe connaît ensuite une période d’accalmie avant de revenir en 2006. Mais c’est en 2009, après avoir remporté le titre au niveau continental, que le club s’envole pour un challenge encore plus grand : la Coupe du monde des clubs. C’est d’ailleurs le premier club africain à réaliser cet exploit. Il courbe malheureusement l’échine cette année-là en quart de finale face au Pohang Steelers de la Corée. En 2010, le TP Mazembe réalise un nouvel exploit en Ligue des champions de la CAF en finale face à l’Espérance Sportive de Tunis, et obtient à nouveau une qualification pour la Coupe du monde des clubs. Cette fois, les Corbeaux, avisés et mieux aguerris, vont jusqu’en finale de la Coupe qu’ils perdent contre l’Inter de Milan par un score de 3 à 0.

Un palmarès énorme et hors-normes

Sur le continent, le club a laissé ses reflets noirs et blancs dans tous les championnats. Le TP Mazembe s’est offert deux fois la Coupe du Congo, quatorze fois le championnat national du Congo, cinq fois la Coupe nationale, deux fois la League des champions de la CAF, deux fois la Coupe d’Afrique des clubs champions. Ce succès est presque 100% congolais, car à peine 15% des joueurs de l’équipe sont étrangers. C’est aussi le club africain qui a la plus grande valeur marchande, environ 1,5 millions d’euros. En 2015, il reçoit l’autorisation de broder une cinquième étoile sur son maillot. Le site officiel va commenter avec un humour à la congolaise :

« C’est aussi un total impossible à atteindre pour les généraux de l’armée congolaise qui doivent se contenter d’en arborer quatre au maximum sur leur costume… »

À SUIVRE : 11 des plus grands entraîneurs du football africain.

/onepage]

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply