Sport

L’éthiopienne Almaz Ayana remporte un titre olympique et pulvérise le record du monde

L’éthiopienne Almaz Ayana glane son premier titre olympique sur la discipline du 10 000 mètres, en athlétisme. Elle bat également le record du monde lors de cette course en réalisant un temps de 29’17’’45.

Ayana

Une première participation tonitruante

Championne du monde en 2015 du 5 000 mètres à Pékin, Almaz Ayana a marqué les JO de son empreinte dès sa première participation. Faisant l’ouverture de l’athlétisme, l’éthiopienne a remporté brillamment le 10 000 mètres et s’est en plus permis de pulvériser le record du monde qui avait été établi par la chinoise Wang Junxia (29’31’’78), en 1993, lors des championnats de Chine. Beaucoup de suspicions autour de ses performances avaient alors circulé. Cependant, la chinoise n’aura jamais été contrôlée positive au dopage. Toujours est-il que l’éthiopienne a réalisé une performance extraordinaire, en améliorant de 14 secondes le précédent record mondial, pour une première participation aux jeux olympiques, rappelons-le.

Screen Shot 2016-08-15 at 2.13.28 PM

Une course aux records

Almaz Ayana a réalisé une course incroyable, mais ses concurrentes ont également couru très rapidement. Pas moins des 13 premières de la course ont amélioré leurs records personnels respectifs. Du jamais vu. Le podium est complété par la kényane Vivian Cheruiyot (2ème en 29’32’’53, record national) et l’éthiopienne Tirunesh Dibara, double tenante du titre (3ème en 29’42’’56). Les 4 premières de la course ont couru sous la barre des 30 minutes, montrant la rapidité ébouriffante de celle-ci. Malgré un climat de doutes et de suspicions de dopage omniprésent durant ces jeux olympiques, cette performance n’en reste pas moins renversante. Tout ça dès la première olympiade pour l’éthiopienne. Chapeau…

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply