Politique

Le Maroc va envoyer de l’aide alimentaire au Qatar

Par  | 

Le Maroc a annoncé qu’il allait envoyer des avions chargés de produits alimentaires. Cette mesure intervient alors que les pays du Golfe ainsi que quelques pays africains ont décidé de couper les ponts avec le Qatar.

Le Qatar importe 80% des produits alimentaires consommés sur son territoire. Ces produits alimentaires viennent majoritairement des pays du Golfe qui depuis peu ont boycottent le Qatar.

Le roi Mohammed VI, «a décidé d’envoyer des avions chargés de produits alimentaires à destination de l’Etat du Qatar», affirme le ministère dans un communiqué.

Cette décision, qui intervient en plein mois du jeûne du ramadan et qui n’a pas de lien avec les aspects politiques de cette crise entre le Qatar et les pays frères d’après le communiqué, est un geste de “solidarité et d’entraide entre peuples islamiques”.

Le Maroc a confirmé entretenir de bonnes relations avec les deux clans de la crise du Qatar. Auparavant, l’Iran avait envoyé 5 avions chargés chacun de 90 tonnes de légumes ainsi que 3 bateaux contenant 350 tonnes de fruits et légumes. La Turquie a également proposé son aide.

L’Arabie Saoudite, les pays des Emirats Arabes Unis, l’Egypte et le Qatar accusent le Qatar de supporter des militants terroristes, des allégations rejetées par Doha, et ont coupé les ponts avec le Qatar en guise de représailles. Ces pays ont mis un terme à leurs liaisons aériennes, maritimes et terrestres avec le Qatar.

Pression sur les pays africains

Quelques pays africains, tels que le Niger, la Mauritanie, le Sénégal, le Tchad, l’Egypte et les Comores ont rejoint le clan anti-Qatar. Selon Le Monde, l’Arabie saoudite a fait appel à ses ambassadeurs dans les capitales africaines ou à des émissaires spécialement envoyés depuis Riyad afin de convaincre les présidents de boycotter le Qatar. Le Monde indique que l’Arabie Saoudite a fait pression sur ces six pays que sont le Niger, la Mauritanie, le Sénégal, l’Egype et les Comores, en les menaçant d’arrêter de les soutenir financièrement et de compliquer l’obtention de visas pour le pèlerinage de la Mecque.

D’autres pays tels que le Maroc, la Tunisie, l’Algérie, le Soudan ou la Somalie, pays majoritairement musulmans ont préféré rester neutres. De même, le Nigéria, pays qui a le plus grand nombre de musulmans sur le continent, a refusé de soutenir l’Arabie Saoudite dans sa démarche.

M. Buhari – tout comme son vice-président, Yemi Osinbajo, actuellement président par intérim – ne souhaite pas qu’on lui dicte ce qu’il doit faire dans son pays, pas plus qu’il ne veut être l’otage de quiconque sur le plan international.” —  Benjamin Augé est chercheur associé aux programmes Afrique et Energie de l’Institut français des relations internationales.

Le journal souligne que le Qatar a dégagé d’importants moyens pour les pays africains au cours de la dernière décennie et
que les choses auraient été différentes si le Qatar disposait d’une armée de diplomates comme c’est le cas de l’Arabie Saoudite.

Sur les réseaux sociaux, les avis ne sont pas vraiment partagés, une majorité dénonçant l’embargo contre le Qatar, un conflit qui ne concerne pas directement les africains. Des manifestations ont été observées dans quelques pays. Ainsi, à Nouakchott (Mauritanie), des manifestations ont lieu tous les soirs après la prière pour dénoncer la décision du président de rompre avec le Qatar.

 

Depuis le début de la crise, le Qatar est un position d’isolement

Les Emirats Arabes Unis et le Bahreïn avaient donné 14 jours aux Qataris pour quitter leurs territoires. Le Qatar a décidé de ne pas expulser les quelques 11 382 résidents du Qatar qui possèdent la nationalité des pays ayant rompu leurs relations avec le Qatar. Sous la pression internationale et les nombreuses voix qui se sont élevées contre cet embargo, les autorités d’Arabie, des Émirats et de Bahreïn ont du assouplir leur position, ordonnant que soient examinés certains “cas de familles mixtes” susceptibles d’être séparées.

Amnesty International a mis en garde contre les conséquences humanitaires catastrophiques de cette crise sur des milliers de personnes.

Recevez nos articles par email


You must be logged in to post a comment Login