Actualités

A la veille de la fin de son mandat, le Président de la Gambie décrète l’état d’urgence

Par  | 

Le Président de la Gambie Yahya Jammeh a déclaré un état d’urgence de 90 jours, la veille de la fin officielle de son mandat. Il a fustigé l’ingérence étrangère “exceptionnelle” dans le processus électoral en Gambie.

Dans une allocation à la télévision, le Président Jammeh a annoncé que les actes de désobéissance aux lois gambiennes, l’incitation à la violence et aux troubles de l’ordre public seront interdits lors de l’état d’urgence. Il a également ajouté que ses forces de sécurité veilleraient au maintien de la paix absolue, de la loi et de l’ordre.

D’après la Constitution, l’état d’urgence dure une semaine mais peut être étendu à 90 jours si l’Assemblée nationale donne son accord.

Les chefs des états voisins ont tenté de persuader Yahya Jammeh de céder le pouvoir au profit de son opposant Adama Barrow qui a remporté le suffrage des élections présidentielles.

Yahya Jammeh, l’actuel Président de la Gambie a rejeté le résultat des élections

Le bloc ECOWAS a déjà indiqué qu’il enverrait une armée menée par le Sénégal en cas de refus de Jammeh de céder le pouvoir. Le Nigéria a indiqué qu’il mettait en place son dispositif militaire aérien.

Depuis décembre, la Gambie pays est plongée dans un climat d’incertitude depuis que Yahya Jammeh a annoncé, le 9 décembre, qu’il refusait d’admettre la victoire de l’homme d’affaires Adama Barrow à l’élection présidentielle.

A lire également : Gambie : le fils du vainqueur des élections présidentielles tué par un chien

Recevez nos articles par email

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply