Actualités

Patrice Talon remporte les élections présidentielles au Bénin

Le peuple béninois est retourné aux urnes pour le second tour des élections présidentielles qui ont opposé Lionel Zinsou, dauphin du parti au pouvoir, au magnat du coton, Patrice Talon. D’une façon générale, le scrutin s’est déroulé dans une ambiance pacifique, et le soir venu, les tendances s’affichaient clairement.

Une large domination « talonique »

À la fermeture des bureaux de vote autour de 16 heures, les dépouillements se sont faits en présence des coordinateurs de la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA), des représentants de chaque candidat, des observateurs des organisations de la société civile et de la communauté internationale. Les résultats de ces différents bureaux de vote donnent Talon largement victorieux, s’imposant dans neuf départements sur les douze que compte le pays. L’homme d’affaires a remporté 65,39% des voix contre 34,61% pour son adversaire.

Un peuple serein et calme

Quand on sait que le peuple béninois est un peuple festif et que le soir des élections est, pour beaucoup, l’occasion ultime de se réjouir et d’exprimer sa satisfaction à travers des scènes de beuverie, on peut s’étonner de l’ambiance générale du dimanche soir. En effet, que ce soit à Porto-Novo, Cotonou, Parakou, Natitingou, Bohicon, Abomey ou encore à Djougou, l’ambiance dans les rues était calme et les populations sereines. Tous étaient scotchés à leurs écrans de télévision, leurs postes radio ou encore à leurs smartphones, à l’affût de la moindre information concernant les résultats des élections.

Lionel Zinsou courbe l’échine et reconnaît sa défaite

Très tôt lundi matin, Lionel Zinsou a appelé son challenger et lui a adressé ses félicitations pour cette victoire plutôt franche et flagrante.

« J’ai appelé Patrice Talon ce soir pour le féliciter de sa victoire et lui souhaiter bonne chance. Je m’exprimerai devant la presse pour remercier mes électeurs après l’annonce par la CENA des tendances provisoires », déclare le Premier ministre.

Une grande preuve d’humilité de la part de celui que les béninois traitent de « Yovo » (Blanc colon). C’est aussi le signe que le Bénin reste une nation pacifique et fortement démocratique. Le peuple béninois a maintenant le regard tourné vers nouveau président béninois, qui sera investi le 6 avril.

À SUIVRE : 8 présidents africains qui ont accepté de quitter le pouvoir.

Recevez nos articles par email


You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply