Santé

6 pays africains où les femmes sont bien représentées au gouvernement

Par  | 
L’étude La Carte des Femmes en Politique réalisée par l’UIP (Union Interparlementaire) et l’ONU a mis en avant une augmentation lente, mais continue de la présence des femmes au sein des gouvernements et des parlements. En ce sens, l’Afrique montre la voie et plusieurs pays du continent figurent désormais parmi les meilleurs élèves de la planète.

Des idées reçues et la réalité

On dit souvent qu’en Afrique les filles et les femmes sont pénalisées par rapport aux garçons. Elles auraient moins de possibilités de recevoir une bonne éducation, elles seraient cantonnées aux tâches ménagères et leur santé serait plus menacée en raison d’un manque d’accès aux soins essentiels, ce qui expliquerait d’ailleurs le taux de décès très élevé lors des accouchements. Si tous ces faits peuvent être encore vrais dans certains endroits, ils sont loin de refléter la réalité dans le continent. L’Afrique a réalisé des progrès remarquables dans la lutte pour l’émancipation de la femme.

La parité politique dans le monde

L’émancipation politique des femmes et leur présence au sein des gouvernements pour participer aux prises de décision de leur pays font partie des objectifs mondiaux de développement depuis 1995. À ce titre, un organisme indépendant se charge régulièrement d’évaluer la situation dans chaque pays afin d’en mesurer l’évolution dans le temps.

Dans le dernier rapport publié par l’IUP et l’ONU, il ressort qu’au niveau mondial, 715 femmes occupent des places de ministres, soit seulement 18 % du total. Seuls 30 pays comptent plus de 30 % de femmes dans leur gouvernement, dont le Cap-Vert, la Suède et la France. Au niveau des continents, l’Amérique reste la mieux classée avec 22,4 % de participation, alors que l’Europe et l’Afrique se classent respectivement secondes et troisièmes.

L’Afrique et ses bons élèves

De fait, 6 pays d’Afrique apparaissent dans le top 20 des pays offrant la meilleure parité homme/femme dans les parlements. Il s’agit du Rwanda (64 %), des Seychelles (44 %), du Sénégal (43 %), de l’Afrique du Sud (42 %), de la Namibie (41 %) et du Mozambique (40 %). Dans la majorité des pays du monde où les taux de parité sont élevés, on constate que les femmes continuent à être affectées à des ministères dits mineurs (les affaires sociales, l’éducation, la famille…) et que les postes régaliens comme la Défense, l’environnement, les Finances, l’Intérieur ou les affaires étrangères restent l’apanage des hommes.

Tout n’est pas encore parfait, mais un mouvement culturel se dessine qui permet d’observer que le rôle qu’occupe la femme devient de plus en plus important. Cela est valable dans le monde politique comme dans le monde de l’entreprise.

À SUIVRE : Zoom sur 12 femmes de présidents africains.

Recevez nos articles par email


You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply