Politique

Barack Obama a fait son discours d’adieu à Chicago

Par  | 

Le président américain Barack Obama ne pouvait pas partir sans un discours d’adieu. Mêlant émotion et exhortation, il a trouvé les mots pour parler à un peuple qui ne l’oubliera jamais.

Celui qui avait fait du « Yes we can » – « Oui nous pouvons le faire »  son leitmotiv de campagne présidentielle en 2008, a désormais utilisé l’expression « Yes we did » – « Oui nous l’avons fait » lors de son discours d’adieu à Chicago, mardi 10 janvier.

Barack Obama a fait son propre bilan

Après 8 ans d’investiture à la Maison Blanche, le président américain est revenu sur ses choix, ses décisions et ce qui lui a permis de se différencier. Utilisant l’anaphore, il a énoncé certains de ses faits majeurs. Commençant ses phrases par « Si je vous avais dit… », Barack Obama est fier de ce qu’il a fait. Sortir l’Amérique d’une énorme récession, repartir sur de bonnes bases avec Cuba, l’accord du nucléaire avec l’Iran, l’élimination d’Oussama ben Laden, le mariage pour tous ou la sécurisation de l’assurance maladie pour tous les américains, autant d’actes qui font de lui un président inoubliable.

Selon Barack Obama, l’Amérique est aujourd’hui « meilleure et plus forte » que lorsqu’il a pris le pouvoir en 2008. Il a d’ailleurs profité du moment pour défendre la démocratie. « Notre démocratie est menacée à chaque fois que nous la considérons comme acquise », a-t-il dit, afin que les américains se mobilisent et continuent à faire vivre la démocratie.

Un bel hommage à sa famille

Sa femme Michelle Obama ainsi que ses deux filles ont été son plus grand soutien, durant cette aventure de 8 ans. Un soutien et une présence sans failles pour lesquels Barack Obama a souhaité rendre hommage, les larmes aux yeux. « Michelle, ces 25 dernières années, tu n’as pas été seulement ma femme et la mère de mes enfants, mais tu as été ma meilleure amie » a-t-il adressé à sa femme. Il n’a évidemment pas oublié de faire preuve de tendresse envers ses filles : « De tout ce que j’ai fait dans ma vie, ma plus grande fierté est d’être votre père. »

Finalement, l’émotion était inévitable, et cela ressemble bien à l’homme, qui s’est toujours caractérisé par une simplicité et une singularité hors du commun.

Place à Donald Trump

Bien que ce discours mettait au centre des débats le président américain Barack Obama, il n’en a pas moins oublié de parler du futur locataire de la Maison Blanche, sans jamais évoquer son nom. Il est revenu sur un sujet épineux, le réchauffement climatique. Alors que Donald Trump ne semble pas vraiment se soucier de cet enjeu (climatosceptique confirmé et qui souhaite annuler l’accord de Paris sur le climat, notamment), le président lui a envoyé un petit message :

« Nous pouvons, et devons discuter du meilleur moyen de régler le problème » avant d’ajouter : « Mais simplement nier le problème revient non seulement à trahir les générations futures, mais aussi à trahir l’esprit même de ce pays. »

Le voilà prévenu.

Le milliardaire sera officiellement le nouveau et 45ème président des États-Unis, le 20 janvier prochain. Barack Obama a martelé son optimisme quant à l’avenir du pays. « Tous ensemble, quel que soit notre parti, nous devrions nous attacher à reconstruire nos institutions démocratiques. »

Quoi qu’il en soit, Barack Obama restera un être aimé, qui aura réussi à briguer deux mandats et à faire de nombreux changements dans son pays. Il avait dit « Yes me can », désormais, il est fier de pouvoir dire « Yes we did ».



A lire également : 71 photos insolites de la vie du Président Obama

obama et bolt

Recevez nos articles par email. Déjà 50,000 inscrits !

 


Recevez nos articles par email


You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply