Culture

Quand Airbnb transforme le secteur du tourisme en Afrique

Par  | 

La première fois que Godwin Ndosi a entendu parler de Airbnb, il ne savait pas de quoi il s’agissait. Pourtant, il venait juste d’en appliquer les principes. C’était il y a un an.

Le début de l’aventure

À cette époque-là, ce jeune Tanzanien de 23 ans dirige Touch Tanzania Tours, un service de guide de safari. L’un de ses clients, à peine arrivé dans cette région d’Arusha, découvre que sa réservation d’hôtel est tombée à l’eau et que tous les autres hôtels affichent complet. Ndosi propose alors à son client de l’héberger chez lui, dans son bungalow, durant son séjour.

À la fin de ses vacances, ce client exprime sa joie d’avoir séjourné dans cette maison en bois entourée d’une verdure luxuriante et d’avoir vécu au cœur de la vie quotidienne d’un village pittoresque. Voyant que le bungalow disposait de 4 chambres, dont une était réservée à Ndosi et une autre à ses parents, ce touriste invite le jeune guide à inscrire sa maison sur le site en ligne Airbnb.

Ndosi ne connaissait pas Airbnb. Néanmoins, l’opportunité le séduit. Il inscrit sa maison et après quelques semaines, il reçut ses premiers locataires. Avec le temps et l’accumulation des avis positifs, Ndosi affiche complet tous les jours. Il refuse même des touristes prêts à payer 2 ou 3 fois plus que le prix annoncé.

Un phénomène qui augmente

Nicola d’Elia, le directeur général de Airbnb pour l’Afrique et le Moyen-Orient confirme que ce type d’expérience se propage rapidement sur le continent. Plus de 44 000 logements ou chambres sont déjà proposés en Afrique. L’Afrique du Sud, le Maroc et le Kenya sont les marchés les plus dynamiques, mais le phénomène est dense et même des zones isolées où les hôtels traditionnels ne sont pas présents viennent s’ajouter aux listes de Airbnb Afrique.

Comment Airbnb transforme le tourisme en Afrique

Cette forme d’hébergement touristique bénéficie directement aux populations locales. Outre le paiement des nuitées, les touristes consomment aussi dans les boutiques classiques des villes, dans les restaurants familiaux et dans les épiceries traditionnelles. À l’inverse, les touristes qui s’hébergent dans les grands hôtels en pension complète ne sortent pratiquement jamais de l’enceinte hôtelière où ils mangent et achètent leurs souvenirs.

La seule lacune de ce principe, c’est que ce sont surtout les touristes internationaux qui réservent des appartements sur Airbnb Afrique. Les populations locales utilisent encore très peu cette opportunité d’hébergement économique et chaleureuse. Cela laisse entrevoir un levier de croissance très important.

L’activité de Ndosi lui permet désormais de vivre tranquillement et de subvenir aux besoins de ses parents. Ces derniers se réjouissent de pouvoir expliquer les spécificités de leur culture aux visiteurs étrangers et ils apprécient l’ambiance très vivante qui règne dans leur bungalow.

À SUIVRE : 10 merveilles du monde à visiter avant qu’elles ne disparaissent.

Recevez nos articles par email


You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply