Culture

MHD, le jeune rappeur à l’origine du phénomène Afro Trap


L’Afro Trap, cela vous dit-il quelque chose ? Si ce n’est pas le cas, c’est que vous passez à côté de l’une des choses qui font le buzz en ce moment. Il s’agit d’un nouveau genre de rap qui est une véritable révolution dans le rap français et qui fait parler de lui depuis un petit bout de temps. Né en fin 2015, l’Afro Trap a vu le jour grâce à un jeune rappeur d’origine sénégalo-guinéenne de 21 ans, du 19ème arrondissement de Paris, surnommé MHD, abréviation de Mohamed, son prénom. Il suscite depuis lors un engouement impressionnant. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Genèse du phénomène                                                                                            

Tout commence lorsque MHD publie sur Facebook une vidéo de lui avec ses potes dans laquelle il combine parfaitement sonorités africaines et trap moderne, juste pour le fun. Mais avec plus de 2000 partages en à peine quelques heures, l’Afro Trap était né. Face à un public qui en redemande, il décide de partager sur YouTube une série de morceaux qu’il intitule Afro Trap part 1,2, 3… En un instant, il suscite une admiration encore plus grande chez les fanatiques de rap. Avec cinq vidéos mises en ligne en 3 mois, il atteint pratiquement 14 millions de vues, au point de figurer dans le top 5 des vidéos françaises les plus vues à l’époque. Aujourd’hui, il comptabilise plus de 40 millions de vues à lui seul.

Mais l’Afro Trap… qu’est-ce que c’est exactement ?

L’Afro Trap est né de l’originalité, du dynamisme et de l’audace de MHD. Ce dernier a décidé d’apporter une touche d’originalité au trap qui existait déjà aux États-Unis, en y rajoutant des beats afro. Ce mélange a donné une musique entre rap et afro qui suscite chez chacun une sacrée envie de bouger.

L’Afro Trap consiste donc tout juste à mettre du rap sur un rythme 100 % afro. MHD a, en effet, voulu rompre avec cette routine et cette redondance que connaît le rap avec des reprises de flows autotunés, les mêmes propos sans réel intérêt, etc. Avec des textes clashs, des rythmes africanisés hyper dansants et des pas de danse faciles à reproduire, il a réussi là où d’autres ont échoué. Il utilise avant tout son bagage afro pour rapper, plutôt que d’africaniser son hip-hop.

MHD, l’étoile montante du rap français

Il fonce en ce moment à 100km/h après la sortie de son septième tube, Roger Milla, qui, à l’instar des six premiers, est déjà une tuerie avec plus d’un million de vues sur YouTube en moins d’une semaine. Il a déjà assuré les premières parties de Booba dont il assurera d’ailleurs la première partie lors de sa tournée des Zéniths de France. Il a collaboré avec Black M sur le titre “A l’ouest”. Le 15 avril prochain, il sortira son premier album “Capitol”. L’Afro Trap est indubitablement la marque déposée de MHD et il serait vraiment difficile de l’égaler à l’heure actuelle. Un conseil: ayez tous vos sens en alerte, car ce jeune prodige n’a pas fini de faire parler de lui.

Recevez nos articles par email


You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply